La description de l’ablution [Rissâlah]

Description détaillée de l’ablution

Extrait de la « Rissālah » d’Ibn Abī Zayd. Ce qui est entre () est le texte de celui-ci et ce qui est en dehors est le commentaire afin de simplifier la compréhension :

« (Celui qui se lève pour faire ses ablutions) utilisera un siwāk, une brosse à dent ou autre pour nettoyer sa bouche avant de commencer. Ensuite, il ([…] mentionnera le nom d’Allāh au début) en disant : « Bismillāh » avant de commencer. (Il mettra son récipient) dans lequel il a versé de l’eau pour faire ses ablutions (à sa droite […]) Après avoir dit « Bismillāh », (il commencera par laver ses mains trois fois avant de les introduire dans le récipient.)

(Puis, il introduira sa main) droite (dans le récipient, prendra de l’eau et rincera sa bouche trois fois […] avec trois prises d’eau. S’il utilise son doigt pour se brosser) les dents (ce sera bien) au cas où il n’a pas de siwāk ou autre ustensile.

(Puis) avec sa main droite, (il aspirera et expirera de l’eau dans son nez trois fois) avec trois prises d’eau (en mettant sa main) gauche (sur son nez comme pour se moucher.)

([…] Avec les deux mains,) il lavera son visage trois fois avec trois prises d’eau, (du haut du front, là où les cheveux poussent habituellement, jusqu’au bout du menton et jusqu’au contour du visage, entre les mâchoires et les tempes.)

(Ensuite, il lavera sa main droite) jusqu’aux coudes (trois fois […] en y versant de l’eau en frottant avec sa main gauche et en insérant les doigts de chaque main dans l’autre. Puis il lavera sa main gauche de la même manière […] )

(Il prendra ensuite de l’eau avec sa main droite qu’il videra dans le creux de sa main gauche, puis passera les deux mains sur sa tête, en commençant par le devant, c’est-à-dire à la racine frontale des cheveux. En faisant cela, il joindra le bout des doigts de chaque main avec ceux de l’autre, sur la tête, alors que les pouces seront sur les tempes. Puis, il passera ainsi ses mains jusqu’à l’extrémité postérieure de ses cheveux jusqu’à la nuque. Il ramènera ensuite ses mains là où il avait commencé, en faisant passer ses pouces de derrière ses oreilles jusqu’aux tempes.)

([…] Après quoi, il versera de l’eau sur ses index et ses pouces ou bien les plongera dans l’eau, puis les passera à l’extérieur et à l’intérieur des oreilles. La femme passera ses mains) sur la tête et les oreilles (comme décrit précédemment, et les passera aussi sur ses mèches retombantes) sur les tempes et le front. ([…] De même, elle introduira ses mains sous ses nattes lorsqu’elle les ramènera de l’arrière vers le devant de sa tête.)

(Ensuite, il lavera ses pieds) trois fois (en versant l’eau de sa main droite sur le pied droit qu’il frottera de sa main gauche, petit à petit) en frottant entre les orteils. (Il lavera ainsi l’ensemble du pied trois fois. Il frottera aussi ses talons et ses tendons d’Achille et aussi là où l’eau a du mal à s’insérer rapidement, comme les callosités et les fissures. Il s’appliquera donc à bien frotter, en versant l’eau de sa main. […] Il agira ensuite de la même façon pour le pied gauche) » Fin de citation.   

Ensuite, il lèvera les yeux au ciel et dira : « Ash’hadu an lā ilāha illa allāh, wahdahu lā sharīka lah, wa ash’hadu anna Muhammadan ʿabdūhu wa rasūluh. Allāhumma jʿalnī mina at-tawwābīna wa jʿalnī mina al-mutatahhirīn. »

Cela signifie : « J’atteste qu’il n’y a de divinité qu’Allāh, qu’Il est unique sans associé et j’atteste que Muhammad est Son serviteur et envoyé. Ô Allāh ! Compte moi parmi ceux qui se repentent et compte moi parmi ceux qui se purifient. »

Publicités