Introduction d’al-Nawawî

INTRODUCTION D’AL-NAWAWÎ

Au nom d’Allāh, le Très-Miséricordieux, le Particulièrement Miséricordieux. Les louanges sont à Allāh, Seigneur des univers, [Celui] qui fait subsister les cieux (al-samawāt) et les terres, l’Organisateur de l’ensemble des créatures (al-khalā’iq), [Celui] qui a expédié les Messagers — que les prières et le salut soient sur eux — aux responsables légalement (mukallifīn) afin de les guider et pour leur montrer les lois (sharā’i‘) de la religion à travers des preuves décisives et des arguments évidents.

Je le loue pour l’ensemble de Ses faveurs et Le sollicite afin qu’Il accroisse Ses grâces et Sa générosité. J’atteste qu’Il n’y a point de divinité si ce n’est Allāh, l’Unique, le Dominateur, le Magnanime, le Pardonneur. Et j’atteste ensuite que notre maître Muhammad est Son serviteur, Son envoyé, Son bien-aimé (ḥabīb), Son ami intime (khalīl) et qu’il est la meilleure des créatures, honoré par le Coran majestueux : le miracle éternel à travers les époques. Egalement par ses traditions (sunnan) lumineuses à l’intention des disciples, le privilégié par les paroles éloquentes et par la sublimité de la religion — que les prières d’Allāh ainsi que Son salut soient sur lui ainsi que sur le reste des prophètes et messagers et également sur leurs familles et le reste des pieux.

Ensuite : Nous rapportons d’après ‘Alī b. Abī Tālib, ‘Abdallāh b. Mas‘ūd, Mu‘ādh b. Jabal, Abū al-Dardā’, Ibn ‘Umar, Ibn ‘Abbās, Anas b. Mālik, Abū Hurayrah et Abū Sa‘īd — qu’Allāh l’exalté les agrées — selon de nombreuses voies (ṭuruq) transmissions (riwāyāt) différentes que :

Le Messager d’Allāh (ﷺ) a dit : « Celui qui retient (ḥifẓ) pour ma communauté quarante récits (ḥadīth) concernant sa religion, Allāh le ressuscitera le Jour Dernier dans la faction des juristes (fuqahā‘) et des savants (‘ulamā’). »

Dans une autre version : « Allāh le ressuscitera en tant que juriste (faqīh) et savant (‘ālim). »

Dans la version d’Abū al-Dardā’ : « Et je serais pour lui le Jour Dernier un intercesseur et témoin [en sa faveur]. »

Dans la version d’Ibn Mas‘ūd : « Il lui sera dit : « Entre au paradis par la porte de ton choix. » »

Dans la version d’Ibn ‘Umar : « Il sera compté parmi les savants (‘ulamā‘) et ressuscité parmi les martyrs (shuhadā‘). »

Les experts [en ḥadīth] s’accordent à dire que ce récit est faible (ḍa‘īf) malgré le grand nombre des voies de sa transmission.

Les savants (رضي الله تعالى عنهم) ont composé à ce sujet d’innombrables ouvrages dont le premier à ma connaissance est ‘Abdullāh b. al-Mubārak puis Muḥammad b. Aslam al-Ṭūsī, le savant seigneurial (al-‘ālim al-rabbānī), puis al-Ḥassan b. Sufyān al-Nasā’ī, Abū Bakr al-Ājurî, Abū Bakr b. Ibrāhīm al-Aṣfahānī, al-Dāraquṭnī, al-Ḥākim, Abū Nu‘aym, Abū ‘Abd al-Raḥmān al-Sulamī, Abū Sa‘īd al-Mālīnī, Abū ‘Uthmān al-Ṣābūnī, ‘Abdallāh b. Muḥammad al-Anṣārī, Abū Bakr al-Bayhaqī et de nombreux autres [auteurs] parmi les anciens et les contemporains.

J’ai alors sollicité Allāh de me guider dans la compilation de quarante ḥadīths suivant l’exemple de ces éminents savants et protecteurs de l’Islām, sachant que les savants s’accordent unanimement sur la licéité d’œuvrer selon un ḥadīth faible (ḍa‘īf) concernant les bonnes actions. Cependant, ce n’est pas sur ce ḥadīth que je m’appuie, mais plutôt sur les paroles [du Prophète] (ﷺ) dans les ḥadīths authentiques : « Que les présents d’entre vous transmettent aux absents. » ainsi que : « Qu’Allāh réjouisse celui qui, ayant entendu ma parole, la retient puis la transmet exactement comme il l’a entendue. »

Certains savants ont compilé quarante [ḥadīths] concernant la croyance (uṣūl al-dīn), d’autres concernant le droit (furū‘), sur le Jihād, l’ascétisme, le bon comportement (ādāb), et d’autres concernant les discours. Tous ces ouvrages traitent de thèmes nobles, qu’Allāh agréé ceux qui les ont composés. Ainsi, j’ai décidé d’établir une compilation de quarante ḥadīths qui soit plus importante que toutes les précédentes, du fait qu’elle englobe tous ces thèmes. De plus, chacun des quarante ḥadīths de ma compilation représente l’un des grands préceptes de la religion et a été qualifié par les savants comme étant le pivot de l’Islām, comme valant la moitié de l’enseignement de l’Islām ou le tiers etc …

Par ailleurs, j’ai tenu à ce que ces quarante ḥadīths soient authentiques et, pour la plupart, mentionnés dans les deux authentiques d’al-Bukhārī et de Muslim. Comme j’ai tenu à les mentionner en omettant les chaînes de transmissions afin qu’ils soient faciles à apprendre par cœur et qu’ils soient ainsi plus profitables à tous, si Allāh le veut. A la suite des ḥadīths, je donnerais une explication des termes ou expressions obscures.

Tout désireux de l’au-delà devrait connaître ces ḥadīths vu les sujets importants qu’ils comportent et ce qu’ils indiquent comme bonnes œuvres, tel qu’il sera évident pour quiconque les méditent.  Enfin, je compte sur Allāh,  je m’en remets à Lui et j’espère Son assistance.

A Lui les louanges et de Lui proviennent les faveurs. Qu’Il nous accorde le succès et nous préserve de l’erreur.

Publicités