Fatwâ : La compensation (fidyah) pour les jeûnes manqués [Awqaf – EAU]

La compensation (fidyah) pour les jeunes manqués

Si quelqu’un ne peut pas jeûner durant le Ramadan [pour des raisons valables], la compensation (fidyah) de chaque jeûne doit-elle être payée le jour même ou bien est-il possible d’attendre jusqu’au dernier jour du mois de Ramadan et de payer pour la totalité des jours manqués ?

Texte de réponse

Numéro de la fatwâ : 91641; 7 mai 2018.

Les louanges sont à Allah, Seigneur des mondes et que la prière et le salut soient sur le meilleur des envoyés, notre maître Muhammad ainsi que sur sa famille et ses compagnons. Ensuite, nous vous remercions pour votre question.

Il est permis de payer la compensation (fidyah) jour par jour et il est également possible de retarder l’acquittement jusqu’a la fin du mois de Ramadan. Si une personne n’est pas en capacité de jeûner, elle n’est pas obligée de payer une compensation. Plutôt, il est apprécié pour les personnes âgées de s’en acquitter selon les malikites (et obligatoire selon les autres écoles).

 

Publicités