Fatwâ sur la prière du voyageur derrière un résident [AWQAF — EAU]

La prière du voyageur derrière un résident

J’ai vu un voyageur raccourcir sa prière derrière un imâm résident qui lui, compléta la prière. En fait, cela consiste en ce que cet homme prie deux unités avec l’imâm durant le Zuhr, le `Asr ou le `Ishâ‘ et ensuite reste assis sans se relever après le tashahhûd intermédiaire, attendant l’imâm jusqu’à ce que ce dernier termine sa prière et termine enfin par saluer avec lui. Agir ainsi est-il valide ?

Texte de réponse

Numéro de la fatwâ : 37209; 07 janvier 2014.

Les louanges sont à Allah, Seigneur des mondes et que la prière et le salut soient sur le meilleur des envoyés, notre maître Muhammad ainsi que sur sa famille et ses compagnons. Pour commencer :

Qu’Allâh vous bénisse cher questionneur. Sachez que la prière de ce voyageur qui s’est assis et qui n’a pas complété sa prière derrière le résidant n’est pas valable. Cela car lorsque le voyageur effectue ne serait-ce qu’une unité avec un [imâm] résident, il lui est obligatoire de compléter avec ce dernier sa prière.

Le savantissime al-Mawâq a dit dans son commentaire du « Mukhtasar Khalîl » : « Mâlik a dit : ‘Lorsqu’un voyageur prie derrière un résident, il le suit et complète [sa prière] avec lui.’ De la même manière, s’il effectue — c’est-à-dire le voyageur — une unité avec un résident, il complétera [sa prière] avec trois unités. »

Et Allâh sait mieux.

Conclusion

La prière de ce voyageur qui s’est assis et qui n’a pas complété sa prière derrière le résidant n’est pas valable. Cela car lorsque le voyageur effectue ne serait-ce qu’une unité avec un [imâm] résident, il lui est obligatoire de compléter avec ce dernier sa prière. Et Allâh sait mieux.

Publicités