Fatwâ sur quelques règles relatives à l’entrée dans la mosquée [AWQAF — EAU]

Quelques règles relatives à l’entrée dans la mosquée

Est-il permis d’entamer la salutation – le salâm – à voix haute lors de l’entré dans la mosquée avant l’accomplissement de la prière obligatoire, au moment où la plupart des fidèles sont occupés à lire le Coran ou à effectuer des prières recommandées par la Sunnah ?  Et est-il souhaitable de rentre le salut s’il est permis de saluer dans ce cas ?

Texte de réponse

Numéro de la fatwâ : 68669 ; 08 mai 2016.

Les louanges sont à Allâh, Seigneur des mondes et que la prière et le salut soient sur le meilleur des envoyés, notre maître Muhammad ainsi que sur sa famille et ses compagnons. Pour commencer :

Nous demandons à Allâh, l’Élevé (al-`alî), le Puissant (al-qadîr) qu’il accroisse votre intérêt pour la compréhension de la religion.

La sunnah est de commencer par la salutation de la mosquée avant de saluer ceux qui sont assis à l’intérieur. Le savantissime Khalîl (رحمه الله) a dit dans son « Mukhtasar » : « Et on commencera par elle dans la mosquée de Médine avant de le saluer (صلى الله عليه وسلم). »

Le savantissime al-Khurashî (رحمه الله) écrivit pour justifier le fait de commencer par la [prière] de salutation avant de saluer ceux assis : « Car la [prière de] salutation (tahiyyat) est un droit envers Allâh alors que le salut est un droit envers les humains et le premier l’emporte sur le deuxième. »

 Ainsi, il n’est pas de la sunnah de saluer quiconque avant d’avoir prier la salutation de la mosquée. Lorsqu’on aura prié la [prière] de salutation de la mosquée, on saluera alors ceux à nos côtés sans élever la voix ni en dérangeant les fidèles en prière. Lorsque ces derniers termineront, ils nous retournerons le salut à ceux qui sont à leurs côtés de manière calme.

Et Allâh sait mieux.

Conclusion

La sunnah consiste à entamer [la prière] de salutation (tahiyyat) de la mosquée avant de saluer ceux qui sont assis dedans. Lorsqu’elle sera terminé, on saluera ceux à proximité sans élever la voix et sans déranger les prieurs. Lorsque ces derniers termineront, ils nous retournerons le salut à ceux qui sont à leurs côtés de manière calme. Et Allâh sait mieux.

Publicités